La formation : A qui s'adresse-t-elle? Durée, Coût ?

        A l'origine de cette formation...
 


Afin d'élaborer, il y a plus de vingt ans, la formation que je dispense, je me suis inspiré de l’approche dite de Palo Alto - Californie - où  un groupe de psychologues, de psychiatres, d'éthologistes, parmi lesquels Grégory BATESON, Ludwig
Ludwig VON BERTALANFFY
VON BERTALANFFY ( théorie des systèmes), Paul WATZLAWICK (réalité, changement), Joël de ROSNAY (systémique) a construit des théories novatrices conduisant à l’élaboration de méthodes de thérapies familiales (approche systémique des relations humaines). 

Le constat de ces professionnels est le suivant : 

"Aujourd'hui, l'observation des conditions de vie du chien familier montre que celui-ci, au sein du système, a acquit le statut de “membre de la famille". Quelles sont les conséquences sur la relation homme / famille / chien familier?"
 
  
 Paul WATZLAWICK
Les attentes des personnes en relation avec le chien sont influencées par l’anthropomorphisme, par des mythes répandus dans les milieux de clubs de dressage, colportés et publiés dans des revues sans la moindre justification scientifique (la fameuse hiérarchie Homme/Chien !) et également par le statut attribué au chien dont on attend des réponses et des comportements humains. Ce faisant on oublie que le chien est ... un chien !

Pour le chien, la situation vécue est souvent ambiguë, parfois indéchiffrable. Et peut-on le dresser à comprendre ? Ou le droguer pour qu’il comprenne, si toutefois on s’en soucie ? 

 Les tentatives d’adaptation du chien l’amènent à produire des réponses considérées comme
Joël de ROSNAY
“pathologiques” tant par les membres de la famille déçus dans leurs attentes que par quelques vétérinaires qui voient là un “nouveau créneau économique “ (J-P Samaille, Le Point Vétérinaire N° 1286) et qui postulent donc que le chien qu’on ne comprend plus est un “malade mental”, qu’il convient d’étiqueter comme tel, d’où cette apparition, depuis quelques années, de chiens “dépressifs” “sociopathes” “phobiques”, “schizophrènes” ... 

La formation, créée selon l’approche du groupe “Palo Alto”, conduit à : 
  • s'interroger sur les causes de dysfonctionnement de la relation entre la famille et le chien.
  •  à se demander si le comportement prétendument "anormal" de celui-ci n'est pas : 
    • une simple réponse
    • une tentative d'adaptation impossible à :
      • une double contrainte, que nombre de propriétaires de chiens construisent en toute bonne foi.
      • Des modes de vie, des type de relations incompréhensibles pour le chien.
 Bien entendu, afin de répondre à ces questions, il faut bien connaître l’éthogramme du chien, qui, curieusement, manque dans certains programmes. Sur internet, certaines propositions de formation ressemblent à des “copier-coller” dont le résultat est un jargon consternant mais révélateur.

Comment choisir votre formation ? 
 
Comment déterminer la valeur entre deux formations ? Sur internet, on trouve, assez facilement, des offres de formation au métier de comportementaliste.
 
Comment choisir sa formation de comportementaliste canin?

On n’a même que l’embarras du choix ! Et c’est même le choix en lui-même qui peut s’avérer embarrassant ! J’ai reçu des documentations proposant une formation de comportementaliste émanant de personnes ignorant tout de l’éthologie, jusqu’au sens du terme “comportement”. 
 
Voici trois "critères de tri", simples à utiliser, et qui permettent d'y voir un peu plus clair pour "comparer ce qui est comparable" : 
  • Lire très attentivement les documents émanant de formateurs et/ou organismes de formation.
  • Se poser la question suivante : Qui est le formateur? D’où tient-il lui même sa formation? Quels sont ses diplômes, ses qualifications, où les a-t-il obtenus? Comment actualise-t-il ses connaissances. Quelle reconnaissance a-t-il de ses pairs?... Le cursus universitaire du formateur vous éclairera sur ses compétences et donc sur la qualité de son enseignement.
  • Quel est exactement le contenu des cours, le nombre d'heures dispenses, le nombre d'heures d'enseignement en "face à face". 
Soyez vigilants aux formateurs qui pratiquent le "remplissage" d'un programme en accumulant des notions sans aucun lien avec la formation et aux "options" payantes qui augmentent insidieusement la note finale pour, parfois, peu d’intérêt réel.

A qui s'adresse cette formation ?

Avant tout à tous ceux qui veulent mieux connaître le chien et qui parfois, le découvrent grâce à cette formation . Mais aussi : 
  • Dans le cadre d’une création d’activité personnelle
  • Si vous êtes ou allez devenir travailleur indépendant ou auto entrepreneur
  • Technicien employé par une collectivité
  • Profession libérale, micro société et autres statuts
  • Demandeurs d’emploi
  • Personnes désirant se reconvertir
Et quiconque est intéressé par l’éthologie, le domaine des interactions Homme/chien familier.


La formation de comportementaliste pour chien Michel Chanton éthologiste

La formation qui vous est proposée comporte :
 

202 HEURES de cours et de travail personnel évalué.
pour un petit nombre d’étudiants, en relation directe avec l’enseignant, avec toutes les questions et développements que cela permet.
 
  • Travail personnel : lectures, analyses bibliographiques,  écoutes et analyses d'entretiens
  • Évaluation des travaux personnels et leur commentaire en groupe.
  • Mise en situations, exercices pratiques.
  • Contrôle du travail personnel.
  • Contrôle des connaissances acquises en cours de formation.
  • Travail de recherche sous forme d'un mémoire (exemples de sujets: le rôle du comportementaliste, le chien et les personnes âgées, le chien dans l’armée, le chien guide d'aveugle, le prétendue hiérarchie interspécifique, etc.) Pour chaque élève, un formateur-référent sera déterminé pour l'accompagner dans ce travail.

 
Durée de la formation
 
La formation est repartie en 6 modules, du lundi au vendredi, soit une durée totale de 5 semaines.
 
Les cours ont lieu généralement une semaine sur deux, la semaine "off" étant utilisée pour la révision des cours, le travail bibliographique et les travaux personnels .
 
Il y a au minimum deux sessions par an, une à l'automne, l'autre au printemps.
 
Coût de la formation 

PRIX : 1.980 € , en quatre règlements : 

- 300 € à l'inscription

- 560 € à l'arrivée en formation, première semaine de cours

- 560 € au début de  la troisième semaine de cours

- 560 € au début de  la quatrième  semaine de cours

Validation de la formation 

A L'issue de la formation un certificat d'aptitude à l'exercice du métier de comportementaliste sera délivré.


L'effectif maximal pour chaque session est de 18 places afin de conserver et favoriser l'implication de tous, les interactions et les échanges. Le quota de 18 élèves étant vite atteint, il est conseillé de réserver votre inscription au plus tôt.

  
Nature de la formation

La formation dispensée qualifie pour le métier de "COMPORTEMENTALISTE".
 
Les appellations comme "éducateur-comportementaliste" voire "éducateur canin" ou "psychologue animalier" n'ont pas de sens.
 
L’action du comportementaliste s’exerce sur la relation qui unit la famille et le chien. Il n’agit pas directement sur le chien (comme le fait le vétérinaire ou le dresseur).
 
Pour apporter son aide, le comportementaliste doit considérer la famille selon une approche “systémique”. Ce n’est pas l’individu seul qui est concerné, mais l’ensemble du groupe, dont chaque élément est en interaction avec les autres et avec le tout : le système, et pratiquement tous les propriétaires de chien considèrent que celui-ci fait partie de la famille. (Thèse de doctorat en Éthologie, Michel Chanton “Comportement social et approche systémique chez le chien”- 1991).



Etre informé par courriel : michel.chanton@orange.fr


NOUVEAU PROGRAMME !
Les horaires ont été modifiés pour limiter  vos déplacements. 
Désormais CINQ semaines de cours, 
( même contenu, même nombre d'heures de cours et de travail personnel).
          Prochaine session de formation
 du 06 octobre 2014
 au 13 décembre 2014
Il reste des places à ce jour

informations sur simple courriel à 
michel.chanton@orange.fr