La forme de l'enseignement

STRUCTURE DE L’ENSEIGNEMENT : Cours magistraux en présence directe, physique, du formateur, et en petits groupes, cette forme d’enseignement permettant à chaque participant de poser toutes les questions qu’il souhaite poser. Avez-vous déjà essayé de poser une question à un tas de papiers reçus par la poste lors d’une formation par correspondance ?


Cette formation est dispensée depuis 1986. Elle est bien entendu en permanence actualisée, en fonction des publications scientifiques.


Le programme comprend 202 heures, dont le travail personnel, sur cinq semaines, en face à face.

Les cours sont illustrés par de nombreux documents audiovisuels et travaux dirigés, évalués individuellement puis commentés en groupe, tout est mis en œuvre pour favoriser les interactions. Un temps important est dédié aux simulations de consultations et d'appels téléphoniques.

Les connaissances acquises sont contrôlées en permanence pendant la formation.

Il faut y ajouter environ 150 heures de travail personnel et lectures, également  suivi par le formateur. 
 
Parmi les quelques “consignes “ que je donne dès le premier jour de formation, il y a le souhait que je formule d’être interrompu à chaque fois qu’un étudiant le juge nécessaire pour poser une question, demander des précisions. De cette façon les échanges sont nombreux, très riches, et on peut progresser rapidement tout en étant sûr que chacun “suit” sans difficulté.

En janvier 2014 j’ai réorganisé les modules de la formation de comportementaliste de façon aussi dense que possible, afin d'éviter aux étudiants des déplacements trop fréquents, tout en gardant des durées quotidiennes et hebdomadaires raisonnables, c'est à dire permettant aux élèves d'assimiler le contenu.

Actuellement, cette formation aboutit en 3 mois 1/2 à l'obtention d'un certificat d'aptitudes professionnelles vous permettant d'exercer la profession de comportementaliste. NOTE : Je suis le créateur de la profession de comportementaliste.




NOTE : Les comportementalistes s’engagent à respecter le code de déontologie de la profession, élaboré par la Fédération Européenne des Comportementalistes et remis avec les documents d’inscription. Ce même Code interdit d'ailleurs au  comportementaliste de pratiquer le dressage (surtout en appelant cela "éducation" )